EQUIPE DE FRANCE JUNIOR DE FOOTBALL AMERICAIN


--
--
--
--
Equipe de France junior
Témoignages (plus bas)

2002 European Junior Championship
EFAF European Junior Championship 2002 - VI

Lieu : Edimbourg (Ecosse)

Qualifications
en ITA
21/03/2002
Italie
14
20
Hollande
en FRA
20/04/2002
France
34
20
Suède
en ESP
27/04/2002
Espagne
14
35
Tchéquie
en RUS
12/05/2002
Russie
56
10
Danemark
en FIN
18/05/2002
Finlande
26
28
Tchéquie

6 équipes qualifiées : Allemagne, Autriche, Finlande, France, Royaume Uni, Russie
Scores de la compétition
GROUPE A
25/07/2002
Royaume Uni
14
21
France
Groupe A
30/07/2002
Allemagne
14
07
France
Groupe A
01/08/2002
Royaume Uni
06
34
Allemagne
Groupe A
Classement : Allemagne, France, Royaume Uni

GROUPE B
28/07/2002
Autriche
28
06
Tchéquie
Groupe B
30/07/2002
Russie
40
00
Tchéquie
Groupe B
01/08/2002
Autriche
00
20
Russie
Groupe B
Classement : Russie, Autriche, Tchéquie

Phases finales
03/08/2002
Royaume Uni
26
29
Tchéquie
5/6 place
03/08/2002
Autriche
30
21
France
3/4 place
04/08/2002
Russie
26
20
Allemagne
Finale

Classement final
1 – Russie
2 – Allemagne
3 – Autriche
4 – France
5 – Tchéquie
6 – Royaume Uni

----------------------- Bilan de l’équipe de France -----------------------

Victoire
Nuls
Défaites
Pts pour
Pts contre
Différence
France
2
0
2
83
78
5

Scoreurs équipe de France :

Contre la Suède (en qualifictaion) :
1TD : Rody Surpin (course 2yrs ), 1 TD : Perrolaz (course 22yrds), 3 TD : Wilfried André (course 30 yrds / 80 yrds return / 12 yrds reception)

Contre le Royaume Uni :
2 TD : Guillaume Dume (33yrds et 5yrs), 1TD : Jonathan Perrolaz (reception 42yrds)

Contre l’Allemagne :
1 TD : Wilfried ANDRE (passe 20yrds de Nicolas Barreau)

Contre l’Autriche :
??

Encadrement de l’équipe de France :
Directeur des équipes de France : SOLER Thierry
Entraîneur en chef et Quaterback : MIRAVAL Paul-Vincent
Coordonnateur offensif et Running back : MORET Olivier
Coordonnateur défensif et Secondeur : COTAR Cédric
Ligne offensive et tight end : GRUETTE Jean-Claude
Receveur : GRANIER Julien
Ligne défensive : CONSTANT Thierry
Demi défensif : ROCHE Simon
Médecin : KUTNEH Mohamed
Kinésithérapeute : DUBOIS Christophe
Kinésithérapeute : AMANN Julien
Vidéo / Matériel : MARION Mickaël
Statistiques : SOARES Flora

Roster de l’équipe de France :
DB - BARREAUD Edouard - Argonautes d'Aix en Provence
RB - CARRODANO Lionel - Argonautes d'Aix en Provence
OL - CASTINEL Jérémy - Argonautes d'Aix en Provence
DB - MARIN Benoit - Argonautes d'Aix en Provence
DL - MASTANTUONO Sébastien - Argonautes d'Aix en Provence
OL - CROSET François - Black Panthers
LB - NOIR Baptiste - Black Panthers
REC - PERROLAZ Jonathan - Black Panthers
DL - TABACCHI Benoit - Black Panthers
LB - VEYRAT Emmanuel - Black Panthers
DL - VITTET Xavier - Black Panthers
DL - COURTOIS Guillaume - Centurions de Nîmes
OL - ELDIN Jean Philippe - Centurions de Nîmes
DB - FARRET Laurent - Centurions de Nîmes
QB - OTENG-GYANG William - Centurions de Nîmes
DB - VINCENT Florian - Centurions de Nîmes
LB - DELSEMME Denis - Chevaliers d'Orléans
QB - BARREAU Nicolas - Cougars
RB - BUISARD Lionel - Cougars
RB - COLLAS Benjamin - Cougars
REC - ANDRE Wilfried - Flash de La Courneuve
DB - BAGUIDY Gary - Flash de La Courneuve
RB - DUME Guillaume - Flash de La Courneuve
REC - FLEURY Nicolas - Flash de La Courneuve
DB - JORDAN Alexandre - Flash de La Courneuve
DB - ROUAT Yohann - Flash de La Courneuve
TE - SAUVAGE Julien - Flash de La Courneuve
DL - ZUBER Romain - Gaulois
OL - BROUSSE Charles - Iron Mask de Cannes
RB - CHAMEROY Kevin - Iron Mask de Cannes
DB - KACK KACK Walter - Jaguars de Reims
DL - DAVID Benoit - Kangourous (Pessac)
LB - N'DOMBI Emmanuel - Kangourous de Pessac/ Spartiates
OL - GHOUZI Nicolas - Kiowas de Garches
OL - IKHLEF Tarick - Météores de Fontenay sous Bois
LB - JOVANOVIC Robert - Molosses d'Anières
DB - SEJEAN Sébastien - Molosses d'Anières
OL - IGUEDJTAL Lyes - Mousquetaires du Plessis Robinson
OL - SOHM Axel - Mustangs de Montpellier
RB - VIALLET Dario - Mustangs de Montpellier
LB - SURPIN Rody - Templiers d'Elancourt

Interview concernant l'Euro 2002

Nom : Barreau
Prénom :
Nicolas
Numéro :
#11
Poste :
QB

Comment avez-vous préparé l’événement ?

NB : J’ai d’abord fait les stages de sélection d’île de France puis j’ai fait parti de la sélection Nord. A l’issue du stage de la sélection Nord, nous avons rencontré la sélection des joueurs du sud de la France, et après l’aventure a vraiment commencé…Notre préparation ? Elle a été axée sur 3 stages. Le premier à Font-Romeu pour s’oxygéner et apprendre à se connaître, le second à Narbonne, et le troisième s’est conclu par le match de qualification contre les suédois à Amiens…un grand moment, ce fût vraiment intense.

Comment le groupe a vécu ce championnat ?

Le groupe était constitué de super joueurs (Sejean, Surpin, N’Dombi, Dume, Perrolaz), il y avait des gros compétiteurs notamment des parisiens, des joueurs qui voulaient aller jusqu’au bout de l’aventure. Une partie de l’équipe était contente d’arriver déjà à ce niveau et a voulu vraiment profiter du moment présent mais un peu comme des vacances…

Que penses tu de l’organisation de l’événement à l’époque et de l’organisation de l’équipe de France junior ?

Sur les conditions, l’organisation du tournoi était pas mal…nous avons été logé dans une auberge de jeunesse à 15 par chambre…pour l’ambiance de groupe c’était énorme. Le gros point négatif a été les repas. Des chips et des petits sandwichs sa nourrit pas sa hotline.
Coté staff de l’équipe de France, mon seul regret est qu’il n’y ait pas eu de coach dédié aux quart arrières. Je suis parti au championnat d’Europe, je ne savais presque pas lire les couvertures défensives ! Mais l’équipe était bien encadrée même si parfois les coachs ont joué aux moniteurs de colonie de vacances !

Quelle était l’ambiance dans le groupe (studieuse, festive, conflictuelle, tranquille, old-school…) ?

Un peu tout à la fois, l’équipe savait autant faire la fête qu’être concentrée et se battre sur le terrain.

Quels sont les joueurs qui t’ont impressionné en équipe de France et dans les équipes de vos adversaires ?

Le joueur du tournoi fut incontestablement le porteur de balle russe Tchekov. Il gagnait en moyenne 15 yards par porté ou réception. Il était incontrôlable, ses cuisses était énormes ! Ensuite, j’aurais cité le quart arrière allemand Mike Friese, grand, calme, concentré, précis, bien dans sa poche, très impressionnant. Le troisième joueur que je citerais, serait l’autrichien Florian Grein qui nous a privé d’une médaille de bronze tant attendu.
Coté français, le joueur sur ce tournoi était Rody Surpin. Rody était l’un des seuls à pouvoir arrêter les gros Fullback, hommes de ligne et running back allemand ou suédois. Il a apporté un vrai plus par son impact, on lui doit beaucoup. En attaque,Wilfried André a été un exemple par sa régularité, son sérieux sa vitesse, son implication. Un gars nous a beaucoup surpris, c’est Jonathan Perrolaz des Black Panthers. Nous l’avions pas beaucoup vu avant le stage d’Amiens mais c’est un joueur qui fait des « cut » impressionnants.

Quels étaient la force et les atouts de l’équipe de France pour ta génération ?

Incontestablement les grosses individualités comme Wilfried André (meilleur receveur en Elite), Rody Surpin en défense et bien sur Sébastien Sejean, Guillaume Dume. En comparaison avec l’équipe de France junior 2004, je pense que notre ligne était moins bonne. En général face aux suédois, allemand ou russe nous manquions de gabarits.

Quels sont tes meilleurs souvenirs de cette aventure (victoires, td, interceptions, vie du groupe…) ?

Mes meilleurs souvenirs… bonne question ! Je pense que la qualification contre les suédois fût vraiment un moment important. Ils nous ont impressionné par leur physique et leur style (ils s’était rasés le crâne et avaient laissé une crête à la mister T … mais un mister T, très blond !). Nous paraissions vraiment frêles, petits mais nous les avons bien fait courrir et au final, on a gagné notre billet pour l’écosse. En plus, le coaching staff nous a payé sa tournée un grand moment !

Quels sont les mauvais souvenirs de ce championnat (blessure, défaite, jeux, …) ?

Ce qui me reste en travers de la gorge, c’est de ne pas avoir pu passer les allemands. Finalement, même s’ils étaient impressionnants à tous les niveaux, nous avons perdu d’un rien …et sur la fin du match, nous les avions bien bousculé. Et puis comment évoquer la défaite contre les Autrichiens. Nous pensions avoir gagné avant même de jouer ! Le groupe avait vraiment les moyens de faire quelque chose à ce tournoi.

As-tu des anecdotes sur l’événement et son déroulement ?

J’ai une petite anecdote sympa. Un soir, on se fait une bataille de polochon, une bonne tranche de rigolade. Nicolas Fleury se fait assommer … et deux secondes plus tard Thierry Constant entre dans la chambre, il nous a passé un sacré savon.

L’interview réalisée par Julien Tuery

Nom : Surpin
Prénom :
Rody
Surnom :
Rodix
Numéro :
#99
Poste :
MLB

Comment avez-vous préparé l’événement ?

Nous avons participé à plusieurs camps de sélection notamment en Ile de France. Après tout est allé très vite, mais la vraie préparation a été ce match contre la Suède. La France était l’outsider, mais on était sur motivé. J’étais anxieux de jouer middle LB mais Emmanuel N’Dombi m’a rassuré. Il avait l’expérience de la Team Europe, je savais qu’il ferait son travail en défense, je devais juste faire le mien.
J’ai été élu MVP défense sur ce match ! J’ai même marqué le premier TD sur une formation « Goal line ». Ce match nous a vraiment soudé.

Comment le groupe a vécu ce championnat ?

Le groupe est parti soudé cette année là. Il n’y avait pas de clivage nord-sud ou autre. Nous étions tous des compétiteurs même si, les matchs étant serrés, tous les joueurs n’ont pu s’exprimer. En défense, on chambrait un maximum alors que l’attaque, à l’image de Wilfried André et de Nicolas Barreau, était un peu plus calme. En dehors du terrain nous nous amusions beaucoup. Nous avons mis de l’ambiance ou plutôt le « bordel »! D’après les coachs, nous avons été le groupe le plus indiscipliné.

Que penses tu de l’organisation de l’événement à l’époque et de l’organisation de l’équipe de France junior ?

Glasgow c’est pas l’Espagne. C’est pas une destination de rêve pour passer l’été ! On a même eu de la pluie contre l’Angleterre et l’Allemagne ! Les terrains étaient assez loin de l’hôtel et chaque équipe avait son créneau d’entraînement prédéfini. La nourriture était pas au niveau. Passé le petit déjeuné, il valait mieux avoir un abonnement à MacDo ou au Kentuky. Au niveau du coaching staff, c’était du haut niveau. Tout à été fait pour que l’on réussisse : vidéo, soins, staff étendu, disponible, très impliqué. Ensuite le groupe a juste eu des problèmes avec le staff technique notamment pour des sorties nocturnes (visite de MacDo ou autre).

Quelle était l’ambiance dans le groupe ?

L’ambiance était festive : beaucoup de chambrage. Mais on est resté des compétiteurs. Nous avions qu’un seul but : faire taire les Allemands.

Quels sont les joueurs qui t’ont impressionné en équipe de France et dans les autres équipes ?

En Equipe de France, c’est clairement Sébastien Sejean pour la défense. Il pouvait jouer à tous les postes et être titulaire. En attaque, Wilfried André qui faisait vraiment un gros travail. Je citerai aussi le Fullback des Cougars (saint Ouen) Lionel Bruisard (all star team en FB). Il a été impressionnant dans ses blocks.
Pour les équipes étrangères, c’est vite vu : Tchekov. Le russe a taillé en pièce toutes les défenses du championnat. Franchement avec Emmanuel (ndlr : N’Dombi), nous aurions bien voulu voir si nous aurions pu le stopper ! Après, je pense qu’il faut citer Florian Grein, le Running back autrichien pour sa lecture du jeu et Mike Friese le quaterback allemand.

Quels étaient la force et les atouts de l’équipe de France pour ta génération ?

Le point fort de notre équipe, c’était la défense et l’envie de se surmonter du groupe. En attaque nous avions de bonnes individualités à des postes clés : Wilfried André en receveur, Nicolas Barraud en quart arrière, Guillaume Dumé et Jonathan Perrolaz en porteur de balle, ainsi que Lionel Bruisard en fullback.

Quels sont tes meilleurs souvenirs de cette aventure ?

Mon meilleur souvenir est incontestablement le dernier quart temps du match de qualification contre la Suède. Nous menions au score et nous ne voulions rien lâcher. On s’est vraiment battu pour gagner et on sentait que la qualification était proche.

Quels sont les mauvais souvenirs de ce championnat ?

La défaite contre les Allemands. Nous les avions bien contenu et nous ne sommes pas passé loin de la finale. L’ambiance à la fin du championnat ne m’a pas plu. Nous étions privé de sortie à cause des problèmes de discipline du collectif.

As-tu des anecdotes sur l’événement et son déroulement ?

Le retard d’Emmanuel N’Dombi qui a raté l’avion pour cause de problèmes familiaux, je crois. Tout le monde pensait que je savais où il était alors que ce n’était pas le cas. Suite à cela, les coachs voulaient ne plus le faire jouer mais tout est rentré dans l’ordre à Glasgow.
Sinon les coachs ont eu des problèmes à cause des sorties nocturnes de certains joueurs. Du coup, on a un peu plus couru que prévu surtout tôt le matin.

Veux tu rajouter un commentaire finir ?

L’équipe de France junior m’a permis de me faire remarquer. J’ai progressé grâce aux coachs Constant et Cotar.

L’interview réalisée par Julien Tuery

Pub Elitefoot