Recherche avec GOOGLE

3 petits points d'écart

Source : www.centaures-footus.com - Juin 2010

Finale Division 2 - 2010
Molosses
(Asnières)
27 - 24
Centaures
(Grenoble)
1er QT
08 - 00
2ième QT
06 - 07
3 ième QT
00 - 02
4 ième QT
13 - 15
Nb touch down : 4
Nb transformation (au pied) : 1
Nb transformation (main) : 1
Nb field goal : 0
Nb safety : 0
3 : Nb touch down
2 : Nb transformation (au pied)
1 : Nb transformation (main)
0 : Nb field goal
1 : Nb safety
MVP défense : Jordan DABLE (Centaure)
MVP attaque : Daniel TAYLOR (QB Molosse)

Un match mal engagé

Une fois encore, les Centaures laissent leur adversaire ouvrir le score. Après un premier quart temps vierge de points, les parisiens ont identifié une faille dans la défense grenobloise au 2eme QT, et l'on exploité pour ouvrir la marque, transformé à 2 pts : 08-00.
Une fois encore, notre adversaire prendra le large avec un 2eme TD à la passe au 2eme QT, toujours sur la même faille défensive, non transformé : 14-00
L'attaque grenobloise, comme à son habitude, commence à trouver son rythme et progresse sur le terrain, aidé par les fautes adverses. 4eme et goal sur les 1yd d'Asnières, Paul BRAISAZ lance pour Franck TORELLI, la balle est contrée, mais le receveur parviendra a se saisir du ballon juste avant qu'il ne touche le sol, transformé par Philippe ERBS : 14-07, score à la pause.

Y croire encore

Ce match ayant débuté à peu près comme à Cannes, la confiance est toujours là.
Les Centaures débutent donc cette 2eme mi-temps avec le couteau entre les dents et la défense grenobloise continue son excellent travail, en infligeant plusieurs sacks, des placages pour perte, et un safety (placage de l'adversaire dans son propre en-but) viendra récompenser leurs efforts: 14 -9
Mais l'attaque des Centaures ne parviens pas à tromper les Molosses qui tiennent bon sur ce 3eme QT.

Il va falloir finir fort

Au 4eme QT, les Molosses, une fois de plus, utiliseront avantageusement les faiblesses grenobloise pour prendre encore des points, transformé : 21-09
Il reste 8 minutes à jouer.
Mais rien n'est encore fait, et Grenoble s'approche assez de l'en-but Molosses. Paul BRAISAZ lance pour Anthony DABLE, à nouveau une balle contrée, et Anthony DABLE, au sol, parvient à son tour à se saisir du ballon, transformé : 21-16.
Seulement 5 points séparent les 2 équipes. Si les Centaures marquent (6 points), ils passent devant. Mais les Molosses continuent de travailler sur leur avance, et percent la défense, cette fois au sol, non transformé : 27-16

Le sort du match sellé ?

Avec 11 points d'avance (au moins 2 TD d'avance) et 6 minutes à jouer, Asnières se voit déjà la coupe dans les mains après ce nouveau TD.
Le coup de pied d'engagement qui suivra sera inattendu.
Loin de lâcher prise, les Centaures jouent un retour de coup de pied renversé. Hervé LEVEZIEL donne à Benoit LEGER, lancé à contre-courant, qui remonte à l'opposé, bien servi par ses bloqueurs. Un ultime défenseur lui barra la route sur les 15 yds. Benoit LEGER, intelligemment, lance en arrière la balle d'une main avant d'être plaqué. Richard EUSEBE a bien suivi et récupère le ballon au sol, pour terminer les 15 yds restants. La touche grenobloise est hystérique : 27-22
Benoit LEGER, a nouveau, ira chercher la balle lancée très haut par Paul BRAISAZ et, en déséquilibre, tombe dans l'en-but pour convertir à 2 pts : 27-24

Les Molosses repartent en attaque, seront rapidement bloqués par la défense grenobloise surmotivée par cette fin de match, et doivent se dégager au pied. Il reste 3 minutes. Un ballon assez court, les Centaures ne le jouent pas et attendent de le laisser "mourir" pour tenter une ultime chance en attaque.. Mais le ballon donne un mauvais rebond et vient toucher la jambe de David ALBERGO, occupé à bloquer et qui n'a pas vu le ballon venir sur lui et le toucher. Cela a pour effet de "réactiver" la balle : celui qui s'empare du ballon est en attaque. Ce sera Asnieres.
Il reprennent la balle en attaque, avec 3 points d'avance et 3 minutes à "tuer", le match est terminé.

Entre déception et satisfaction

Avec cet échec, la déception est grande. Les joueurs, le coeur gros, ont tout donné, jusqu'au bout. Laisser échapper un titre reste dans les mémoires, forcément.
Mais rapidement, tout le monde se souvient que EUX ont gagné leur accès à l'élite, EUX joueront dans le TOP8 national, EUX continueront à se mettre en danger, à progresser, à aller de l'avant. La fierté d'avoir gagné le respect de la France entière à Cannes, ainsi que ce soir avec cette fin de match incroyable, fait que les joueurs retrouvent le sourire finalement assez vite. Ils finiront par célébrer, sur le terrain même de la finale perdue, mais celui aussi qui conclut une très belle saison, une aventure humaine incroyable, et le retour à l'Elite en 2011.

Source : www.centaures-footus.com - Juin 2010





Pub Elitefoot