Recherche avec GOOGLE

Nice comme un poisson dans l'eau

Par Belette

Finale Division 2 - 2007
Météores
(Fontenay sb.)
13 - 40
Dauphins
(Nice)
1er QT
00 - 13
2ième QT
06 - 07
3 ième QT
07 - 19
4 ième QT
00 - 00
Nb touch down : 2
Nb transformation (au pied) : 1
Nb transformation (main) : 0
Nb field goal : 0
Nb safety : 0
6 : Nb touch down
2 : Nb transformation (au pied)
1 : Nb transformation (main)
0 : Nb field goal
0 : Nb safety
MVP : Xavier Navarro (WR Dauphins)

Tout était réuni à 20h00 pour lancer cette finale de division 2 dans un cadre et une ambiance clémente. Seule manquait l'hymne national qui a dû être chanté accapella par l'ensemble des participants. Une aubaine pour la trentaine de supporters niçois, venus en délégation, avec t-shirt et banderoles, qui s'en est donné à cœur joie pour se faire entendre et mettre le feu. Côté Météores, c'est une troupe de danseurs country qui a dû s’y coller pour chauffer les 400 supporters fontenaysiens. La buvette du stade, aux allures de BBQ géant, finissait de servir les retardataires et le soleil terminait sa journée quand le coup de sifflet retenti.

L’affiche du jour était des plus indécise sur le papier car c’est deux formations devaient leur présence en finale de justesse. Fontenay s’étant qualifié en over-time face à Orléans tandis que Nice avait dû attendre les dernières secondes contre Nîmes. Bref, bien malin qui pouvait dire, au coup d’envoi, laquelle des deux équipes pouvait l’emporter. D’autant que les deux escouades présentaient le même nombre de joueurs avec des gabarits assez similaires.

Les premiers indices de supériorité ne vont pourtant pas tarder à apparaître, côté niçois. C'est d’abord la défense des visiteurs qui fait échouer le premier drive, au centre du terrain. Puis c’est l’attaque qui prend le relais pour planter le décor avec une course phénoménale du futur MVP niçois (Xavier Navarro) pour l’ouverture du score. Difficile de dire si c’est à ce moment de la partie où les Météores vont commencer à fondre comme neige au soleil. Mais le processus est engagé. D’autant que quand ils réussissent péniblement à avancer, ils se font pénaliser par des fautes à répétitions. Si bien qu’ils arrivent à mettre en confiance leur adversaire du jour qui n’en demandaient pas tant. C’est le moment choisi par le N°83 des Dauphins pour prendre sa chance et courir sur 60 yards pour le deuxième TD du match.

Heureusement le début du deuxième quart-temps permet d’entretenir un semblant de suspense lorsque les météores réussissent à marquer un TD accouché dans la douleur, après un long drive.
Il en faudra beaucoup moins aux Dauphins pour remettre une couche sur leur possession suivante. Aidé par des fautes adverses mais surtout grâce à leur vivacité et leur vitesse, les visiteurs prennent le large avec un 3e TD, transformé à 2 points. A partir de cet instant plus rien ne les arrêtera et le match va ressembler à une lente agonie.

La deuxième mi-temps est entièrement niçoise aussi bien au tableau d’affichage que dans la manière. Nice fait le spectacle, à la joie des supporters niçois, tous rivés derrière leurs appareils photo et leurs caméscopes pour immortaliser les TD de leur chouchous. Car les Dauphins réussissent presque tout ce qu’ils entreprennent à la différence des Météores qui, il faut bien l’avouer, semble accepter cette défaite et courber l’échine !
C’est trois TD qui viennent ponctuer le travail rigoureux du staff niçois qui n’est pas décidé à offrir des soldes. Fontenay réduit le score sur un rare moment de lucidité mais la messe est dite.
Puis arrive ce dernier quart-temps que l’on oubliera à cause de toutes ces fautes inutiles, venues hacher un match pour le rendre interminable. Heureusement les arbitres viennent mettre un terme à un calvaire général et couronner un succès niçois bien mérité
.

Bienvenue en Elite messieurs les azuréens !

Belette - juin 2007





Pub Elitefoot