Recherche avec GOOGLE

Hauts les Masks !

Par Belette

Finale Division 2 - 2005
Iron-Mask
(Cannes)
52 - 08
Mous.
(Plessis R.)
1er QT
13 - 00
2ième QT
25 - 08
3 ième QT
06 - 00
4 ième QT
08 - 00
Nb touch down : 8
Nb transformation (au pied) : 2
Nb transformation (main) : 1
Nb field goal : 0
Nb safety : 0
1 : Nb touch down
0 : Nb transformation (au pied)
1 : Nb transformation (main)
0 : Nb field goal
0 : Nb safety
MVP : Jacques Dany (WR Cannes)

Quatre sur cinq, c'est le nombre de finales de D2 remportées par Cannes, depuis la création du club. Et apparemment, la victoire en finale c'est comme la bicyclettes pour les Iron Masks : ça ne s'oublie pas !

Faut dire que les Cannois avaient mis les petits plats dans les grands pour cette belle journée de football.
On n' avait pas lésiné, côté Cannois, pour le lieu de la rencontre. Le choix s'est porté sur le Stade Pierre de Coubertin. Et ça fait quelque chose de se retrouver dans une tel stade pour faire du foot US. Tribunes sur 2 niveaux, 12 000 places assises, pelouse irréprochable, le tout en centre ville, un rêve ! Que dis-je, un luxe !
Côté organisation, les choses n'étaient pas en reste, non plus. De jolies jeunes filles aux couleurs du club pour vous accueillir à l'entrée des tribunes, un sono parfaite, une buvette, un petit stand ... bref, tout ce qu'il faut pour être aux petits soins. Rajoutez à cela, un soleil radieux et le tableau est complet.
Chose rare, y avait même un énorme tableau lumineux, pour afficher les scores, en parfait état de marche (à signaler, tellement c'est rare dans ce sport, même en finale Elite).

Malheureusement, le tableau ne fera pas recette pour ce match.
En effet, les Cannois ne vont pas laisser vivre le suspense très longtemps. Dés les premières actions de jeu, les Irons entrent dans la End Zone de leurs adversaires, sur un enchaînement de passes précises et bien préparées. Suit rapidement un deuxième et le public comprend que ça va être dur pour les Franciliens, très dur ! Ces dernières vont bien tenter de réagir. Mais leur jeu au sol, si puissant soit-il, ne ramène aucun point.

Et puis vient le deuxième quart temps, ou la grande régalade pour les rouges et blancs : 4 TD, pas moins ! La messe est dite !
Il ne reste plus qu'à faire les pronostics sur le MVP du match. Là aussi, les débats vont tourner courts, avec une course de 80 yards du N°2 Cannois (Jaques Dany) qui amènera le cinquième TD.
La suite ? ... Ben, elle est réservée aux amoureux de la tactique et des jolis gestes parceque côté enjeu, il n'y a plus rien à voir !

Reste qu'il faut saluer l'énorme combativité dont ont faire preuve les Mousquetaires, en ne baissant jamais pavillon. Faut dire qu'il y avait matière pour ça, côté gabarits. Une ligne d'avants toute droite sortie des aventures d'Astérix et Obélix ! Vous vous rappelez les pirates, ... c'était presque ça ! Des lourds, des grands, des petits ronds .... façon old school, pour pimenter le tout. Les locataires du Plessis n'ont rien lâché et le spectacle n'en fut que plus beau !

Belette - Juin 2005





Pub Elitefoot