Recherche avec GOOGLE

Et de 9 !

Olivier Rival - Juin 2011

Finale Elite 2011
Falsh
( Courneuve)
45-27
Centaure
(Grenoble)
1er QT
07 - 00
2ième QT
21 - 07
3 ième QT
10 - 07
4 ième QT
07 - 13
Nb touch down : 6
Nb transformation (au pied) : 6
Nb transformation (main) : 0
Nb field goal : 1
Nb safety : 0
4 : Nb touch down
3 : Nb transformation (au pied)
0 : Nb transformation (main)
0 : Nb field goal
0 : Nb safety
MVP attaque : Lyle Moevao (QB - Flash)
MVP attaque : Foad Adjir (FS - Flash)
TD FLASH
2 TD : Laurent Marceline
1 TD : Thomas Lapios
1 TD : Steve Delaval
1 TD : Foad Ajdir
1 TD : Kevin Mwamba
TD CENTAURE
2 TD : Anthony Dablé
1 TD : Paul Braisaz
1 TD : Anthony Lucka

Finale FFFA 2011

Et de neuf et un record pour le Flash qui est devenu samedi le seul club à posséder 9 titres de champion de France.

Dans un stade Charlety malheureusement plus vide qu'espéré (il faudra tout de même se demander pourquoi... ) avec entre 6 et 8000 personnes présentes, ils ont montré que cette année ils étaient bien un cran au dessus de tout le monde en Casque de Diamant. Peut être paralysés par l'enjeu et l'inexpérience , les Centaures ont été complètement pris à froid par la Courneuve en début de match et le tableau d'affichage indiquait 21-0 une demie heure à peine après le kick off. La ligne offensive du Flash perçait brèche après brèche et l'attaque francilienne semblait inarrêtable en ce début de match. Laurent Marceline, pour nous le MVP de la rencontre, avait pour l'occasion retrouvé ses jambes de 20 ans et multipliait les actions spectaculaires. Du "Flash football" terriblement efficace, sans erreurs ni prises de risques superflues, implacable.

A la mi temps les Grenoblois n'avaient plus guère d'autre espoir que de réduire l'écart au score et montrer à tous qu'ils pouvaient eux aussi faire du bon football. Leur QB C A Sinotte recevait le trophée C Flynn du meilleur étranger du championnat après que J Larroque des Templiers ait reçu le trophée Plegelatte du meilleur français.

Le Flash gérait sans trop de stress la seconde mi temps puisant dans son banc et ses jeunes talents pendant que les Grenoblois tentaient un impossible retour. Anthony Dablé et Paul Braisaz se mettaient en évidence et réussissaient à réduire le score à plusieurs reprises. Le score final de 45-27 reflète finalement assez bien une finale tournée vers l'offensive et jouée sur un bon rythme qui à défaut d'avoir été indécise a permis à tous d'apprécier les talents de ces deux belles équipes.

Au coup de sifflet final, la bruyante colonie des supporters dauphinois pouvait ovationner son équipe après une défaite honorable et une saison magnifique avant que le Flash sous les confettis fête comme il se doit un nouveau titre largement mérité. L'équipe qui battue il y a un an semblait en fin de cycle a retrouvé le haut de l'affiche. A l'image de Laurent Marceline, les "vieux" avaient de nouveau "faim", la génération "Buquet-Delaval-Berton-Cajazzo" a bien le relais en main et les jeunes pousses comme K Mwamba semblent en mesure de continuer l'oeuvre de leurs ainés sans baisse de rythme. La Courneuve reste plus que jamais le club référence de notre championnat.

Olivier Rival - Juin 2011





Pub Elitefoot