Recherche avec GOOGLE

Amiens, tout en maîtrise

Belette - Juin 2010

Finale Elite 2010
Spartiates
(Amiens)
24-21
Flash
(Courneuve)
1er QT
06 - 00
2ième QT
06 - 00
3 ième QT
12 - 14
4 ième QT
00 - 07
Nb touch down : 6
Nb transformation (au pied) : 0
Nb transformation (main) : 0
Nb field goal : 0
Nb safety : 0
3 : Nb touch down
3 : Nb transformation (au pied)
0 : Nb transformation (main)
0 : Nb field goal
0 : Nb safety
MVP : Perez MATTISON (QB Spartiate)
TD FLASH
- L. Marcelline (course)
- D. Podin (course)
- S. Delaval (course)
TD SPARTIATES
- A. Bank (passe)
- S. Octobre (course)
- J. Bizet (passe)
- A. Banks (passe)

Spartiates Amiens champion 2010Cette finale entre le quintuple champion en titre et l’outsider du moment aura livré un spectacle en demi-teinte. D’abord par l’affluence médiocre et l’absence de médiatisation autour de l’évènement, alors que les choses semblaient s’améliorer ces 3 dernières années. Ensuite par le triste spectacle d’une bagarre générale entre joueurs, en fin de match.

Sur le terrain, les choses ont eu du mal à se mettre en place pour livrer un vrai suspens.

La première mi-temps a été entièrement à la faveur des amiénois qui semblaient dérouler sans encombre leur plan de jeu (aussi bien à la passe qu’à la course). L’attaque Flash fébrile, se faisant intercepter quand elle n’était pas obligée de se dégager par un punt. C’est la défense Flash qui sauve les meubles en évitant deux TD supplémentaire au bord de sa end-zone. Le Flash s’en tire avec seulement 12 points de retard, à la mi-temps. Un moindre mal !

Le 3ième quart-temps va, lui, offrir une tout autre spectacle. 28 points vont être marqués de part et d’autre. Ce sont les Spartiates qui ouvrent le bal par un TD de Jeremy Bizet. Petit bémol, le TD n’est pas transformé comme les précédents. Les efforts de l’attaque d’Amiens sont mal récompensés et laissent de l’espoir à leurs adversaires.
Le Flash réagit rapidement par une course de Daniel Podin. Le compteur est débloqué côté Flash et on revient à 18-7. Tout reste possible.

Survient l’action du match à la suite d’un très gros jeu spartiate : la perle américaine d’Amiens, Almanzo BANK, fait une fade en double couverture, il catche puis casse les reins du corner adverse et continue sa course. Le safety du Flash ne peux l'empêcher de rentrer dans la end-zone malgré un bon retour.

Oui mais le Flash ne rend pas les armes facilement. C’est à nouveau la vielle garde, par l’intermédiaire de Laurent Marceline, qui fait la sensation par une course magistrale qui ramène le score à 24-14.

Arrive le 4ième quart-temps, et la possibilité pour le Flash de recoller à la marque. D’autant que Amiens commence à baisser en intensité. C’est Steve Delaval qui se charge de marquer un 3e TD pour La Courneuve. A 24-21, tout le monde croit à l’égalisation. Il suffit d’un Field Goal.

Mais voilà, Sandino Octobre se montre opportuniste et récupère le ballon sur le coups de pied d’engagement du Flash. Il sauve la patrie amiénoise en ayant la possession du ballon. Les dernières minutes tournent et Amiens empoche son deuxième titre de champion de France Elite. Un récompense méritée pour un club qui a dominé le championnat toute la saison.

Belette - Juin 2010





Pub Elitefoot