Recherche avec GOOGLE

La victoire d'un collectif

Par Belette - juin 2008

Finale Elite 2008
Flash
(Courneuve)
28 - 22
Templiers
(Elancourt)
1er QT
00 - 00
2ième QT
14 - 14
3 ième QT
08 - 00
4 ième QT
06 - 08
Nb touch down : 4
Nb transformation (au pied) : 2
Nb transformation (main) : 1
Nb field goal : 0
Nb safety : 0
3 : Nb touch down
2 : Nb transformation (au pied)
0 : Nb transformation (main)
0 : Nb field goal
1 : Nb safety
MVP : Laurent Marceline (RB Flash)
TD FLASH
- L. Marcelline (course)
- L. Marcelline (course)
- M. Soumah (passe)
- L. Marcelline (course)
TD SPARTIATES
- Yann Audrain (passe)
- Jérémy Laroque (course)
- Frédéric Painchaud (passe)

Quatrième titre d'affilé pour le Flash, un record jamais atteint par un club français. Et septième titre pour le club. A un titre du record des Argonautes qui en totalisent 8.

Même si les finales se suivent pour La Courneuve, les victoires ne se ressemblent pas. Ici, le flash aura du puiser dans son esprit collectif pour que les faiblesses des uns soit compensées par la force des autres. Les puissantes courses de l'attaque ont compensé les ratés contre la passe de la défense.

Un match qui n'a pas vraiment offert de surprise sur les choix tactiques adoptés par les deux protagonistes. Des templiers qui se sont largement appuyés sur leur jeu de passe et un Flash qui a essentiellement répondu à la course. Oui mais voilà, le jeu de passe expose plus une équipe au danger que le jeu de course. Tout simplement à cause du risque d'interception. Et il demande des ajustements précis. Quand un snapeur fait mal son job, c'est dur pour le quaterback d'être en réussite. C'est le scénario qu'a connu Elancourt sur plusieurs jeu importants.

Le Flash s'est largement tourné vers la course. Entre la fougue du binôme des deux Guillaumes (Dumé et Bucquet) et l'expérience du binôme Marceline-Podin, le choix des coureurs ne maquait pas. Mais on retiendra surtout le tandem Soumah-Marceline. Les deux anciens joueurs NFLE ont parfaitement tenu leur rôle d’épée et de bouclier. Ce dernier s'enfonçant dans les défenses pour permettre à l'autre de transpercer le tout par ses réceptions.

Une défense templiers qui accuse le coup en milieu de troisième quart-temps. D’abord sur une énorme course extérieure de 80 yards de Soumah pour un troisième TD assassin. Puis avec l'interception de Kader Indja sur l'action qui suit. Sans doute, le tournant décisif de ce match où les Templiers commencent à lâcher prise au score.
Même si ces derniers se sont montrés dangereux jusqu'en milieu de 4e quart temps, ils étaient clairement à la peine physiquement. Une faiblesse mis à profit par le Flash qui choisit d'user son adversaire, en fin de partie, par des petites courses. Laurent Marceline se chargeant de ponctuer la domination au sol du Flash par un TD victorieux.
Les Templiers concluront ce match par un dernier TD qui permet de réduire le score et sortir la tête haute. Ils auront ainsi déjoué les pronostics de mauvaises augures qui prédisaient une défaite historique pour une finale Elite.

Belette - Juin 2008





Pub Elitefoot