Recherche avec GOOGLE

Victoire nette et sans bavures

Par Nicolas Marseillac - juin 2006

Finale Elite 2006
Flash
(Courneuve)
48 - 24
Argos
(Aix-en-Pce)
1er QT
07 - 07
2ième QT
21 - 07
3 ième QT
07 - 03
4 ième QT
13 - 07
Nb touch down : 7
Nb transformation (au pied) : 6
Nb transformation (main) : 0
Nb field goal : 0
Nb safety : 0
3 : Nb touch down
3 : Nb transformation (au pied)
0 : Nb transformation (main)
1 : Nb field goal
0 : Nb safety
TD FLASH
- Braxton (course)
- David Anglo (passe)
- Patrice Kancel (passe)
- Fabrice Babin (passe)
- Patrice KCancel (passe)
- Julien Mandy (passe)
- Nicolas Babin (passe)
TD SPARTIATES
- Robbie Mixon (course)
- Robbie Mixon (course)
- Remi Rousset (course)
MVP : Patrick Kancel ( RB Flash)

Enième duel en finale entre le Flash, ultra dominateur en championnat, et les Argos, seul club semblant pouvoir accrocher les courneuviens et garantir du spéctacle.

Comme ces dernières années, la journée prenait place dans le superbe Stade de Marville (néanmoins pas évident à rejoindre en transport). L’organisation est impeccable : parking visiteur, parking presse, billetterie, accréditations et un bon nombre de vigils pour surveiller les lieux. Le comité départemental du 93 et la FFFA se sont démenés pour l’événement, bien aidé par les volontaires en provenance des Chevaliers d’Orléans. Les vieux de RadiOSSA sont venus en nombre, d’ailleurs ils ont pris place dans la superbe et spacieuse cabine dédiée aux commentateurs sportifs en haut des tribunes.

Vers 18h, les deux équipes s'alignent. 50 flashs contre 35 argos : le décor est planté ! Et puisque le flash est chez lui, c'est aux visiteurs de prendre position dans la partie de terrain qui fait face à la tribune officielle. Pas de chance pour les Argos, ils devront donc affronter de face les rayons brulants du soleil, pendant toute la partie.
La présentation des équipes et la Marseillaise s’enchaînent. Le spectacle va pouvoir commencer.

Sur leur premier drive le Flash fait du 1, 2, 3 punt. Sur le premier jeu Chris Dapolito, le QB Argos tente une bombe qui ne trouvera pas preneur. Les Aixois sont également obligés de punter après 3 tentatives.
Le Flash commence à prendre le contrôle du cuir et du sol. Vincent Lelard, head coach, a dû décider d’imposer le jeu physique. Dan Podin et Patrice Kancel enchaînent les portées et martèlent la défense des Argos. Les Courneuviens parviennent à 1 yard de la end zone et marquent sur une QB sneak de Braxton Shaver. Le Flash mène 7 à 0. Mais pas pour longtemps. Sur le drive suivant Robbie Mixon, le coureur Argos, enchaîne les « cut » et fait parler sa vitesse de pointe. Résultat une course de près de 65 yards et un TD à la clef. Les Argos recollent à 7 partout.
Le Flash ne veut pas faiblir et repart marteler la défense aixoise. Podin et Kancel sont dans le match. Ce dernier se fendra même d’une belle échappée de 30 yards juste avant la fin du quart temps. Le drive continu et braxton Shaver va se connecter avec son WR n°80 pour une passe de 10 yards et un deuxième TD pour le Flash. 14 à 7 pour les « locaux ».
Les Argos repartent en attaque et construisent un beau drive, Dapolito distribue le jeu sur le WR Jonathan Eckmans, sur le RB Rémi Rousset et sur l’inévitable Robbie Mixon. C’est d’ailleurs encore lui qui va porter le cuir dans l’embut sur une course de 15 yards. Les Argos tiennent le rythme : 14 partout.
Le Flash après avoir joué uniquement au sol commence à utiliser la voie aérienne. Shaver va se connecter avec son WR n°82 plein centre pour un gain de 40 yards. Le drive progresse et Patrice Kancel répond à Robbie Mixon sur une course de 7 yards pour rejoindre la end zone. 21 à 14 pour le Flash, le chassé croisé continu !
Mais voilà les Argos s’essoufflent et n’arrivent pas à progresser sur la possession suivante.
Le Flash récupère le cuir. Shaver continue d’alterner les courses et les passes. Marc Angelo Soumah réussit une très belle réception de 30 yards au cours de laquelle il a beaucoup « dansé » mettant dans le vent quelques plaqueurs avant de se faire rattraper. Shaver est irréprochable et trouve une nouvelle cible pour rejoindre la end zone : le WR n°87.
Le Flash fait le break : 28 à 14.
Il reste peu de temps aux Argos, Mixon porte le cuir et Dapolito cherche Eckmans qui catche une superbe réception au sol… Malheureusement le jeu sera annulé pour un holding. A la mi-temps le Flash mène 28 à 14.

Dès le début du troisième quart temps, les Argos continuent d’y croire et construisent un beau drive avant que la défense Courneuvienne bloque les visiteurs. Adrien Ortu réussira le Field Goal pour réduire la marque. 28 à 17.
Patrice Kancel continu son « show » en enchaînant les grosses courses. Le Flash mange le chrono avant de scorer à nouveau par « Mr Kancel ». C’est son deuxième TD de la journée. 35 à 17 pour le Flash.
Les Argos repartent pour essayer de rester au contact, ils enchaînent les jeux de course et de passe mais ils peinent à progresser. Ils arrivent tout de même à portée de coup de pied en début de 4ème quart temps. Malheureusement à 35 yards Adrien Ortu est un peu court. Pas de point, ce coup-ci.
Shaver et sa clique repartent en attaque, Kancel s’échappe encore pour 60 yards et Braxton Shaver trouve son WR n°85 dans la end zone. Le Flash prend le large : 42 à 17.
Les Aixois sont piqués dans leur amour propre et ne veulent pas lâcher. Mixon et Rousset font pas mal de courses mais beaucoup de fautes argos annulent de beaux gains. Dapolito manque de se faire intercepter par son compatriote Guttierez (auteur d’un beau match et de pas mal de plaquages). Finalement les Argos, en peine, obtiennent une première tentative sur une faute Flash. Dapolito cherche ses receveurs et donnent le cuir au duo Rousset – Mixon. Les Aixois progressent et le vétéran Remi Rousset laisse éclater son mental de gagnant lorsqu’il rejoint la end zone. 42 à 24 pour le Flash.

Mais les Argos ne semblent pas au mieux, la preuve Eckmans pourtant très sûr, laisse échapper le cuir sur le coup de pied court de remise en jeu.
Le Flash fait entrer ses back up. Le jeune QB Léonardo de Sa est à la baguette. La défense aixoise ne parvient pas à stopper les Courneuviens et le jeune QB va optimiser son temps de jeu en lançant Nicolas Babin dans la end zone.
C’est la fin du match et le Flash remporte la titre sur le score de 48 à 24. Coté MVP pas de surprise : Patrice Kancel et ses 36 ans font l’unanimité…

Le Flash a dominé les débats, les Argos ont tout donné et ont essayé de tenir le rythme de la machine Courneuvienne. Et de 2 titres d’affilés avant, qui sait, un titre de champion d’Europe en Eurobowl ! Une belle sortie dont rêve quelques vétérans Flash…

Nicolas Marseillac - Juin 2006





Pub Elitefoot