Recherche avec GOOGLE

Premier titre Elite pour Amiens …

Par Belette - juin 2004

Finale Elite 2004
Spartiates
(Amiens)
41 - 31
Argonautes
(Aix-en-Pce)
1er QT
07 - 07
2ième QT
06 - 00
3 ième QT
14 - 16
4 ième QT
14 - 08
Nb touch down : 6
Nb transformation (au pied) : 5
Nb transformation (main) : 0
Nb field goal : 0
Nb safety : 0
4 : Nb touch down
2 : Nb transformation (au pied)
1 : Nb transformation (main)
1 : Nb field goal
0 : Nb safety
MVP : Lucas Philips (QB Spartiate)
TD FLASH
- 2 Ben Mimoun
- 1 Dialla Camara
- 1 Wilfrid Andre
- 1 Nicolas Prevost
- 1 Sandino Octobre
TD ARGONAUTES
- 2 Kenneth Suhl
- 1 Mitch Running
- 1 Julien Garnier

1 QT :
- Le QB d'Amiens trouve Nordinne BEN MIMOUN sur une longue passe de 39 yards.
- Remi ROUSSET ramène le jeu dans le camp adverse et c'est Kenneth SUHL qui marque le TD.
2 QT :
- Malgré une défense de fer axoise, c'est les Spartiates qui réussissent à prendre l'avantage par une course de Dialla CAMARA.
3 QT :
- Le match s'anime côté Aix et Laurent TARLET passe un FG.
- Puis Mitch RUNNING intercepte une passe et arrive dans la End-Zone.
Pour la première fois les Spartes sont menés.
- BEN MIMOUN récidive est capte à nouveau un jet de son QB.
- Réponse de Julien GARNIER qui court, ballon en main jusqu 'à l'en-but.
- Du tac au tac, les amiénois recollent par une réception de Wilfrid ANDRE.
4 QT :
- Kenneth SUHL se fait sacker et PREVOST récupère la balle pour mettre un écart de 11 points, grâce à son TD.
- Vexé, le QB axois prend les rennes du jeu et concrétise un TD seul. L'équipe transforme à 2 points.
A ce moment du match le score est de 34 à 31. Tout reste donc possible.
- Sandino OCTOBRE (le joueur NFLE) crucifie les Argos en passant en force la ligne blanche, après un gros travail de son attaque.

------------------------ Commentaire -------------------------

Les Argonautes ont largement assumé leur rôle de Challengers. Ils ont réussi à inquiéter et même dominer, durant un temps, cette équipe d'Amiens. Ils échouent de très peu, à la fin du 4ième quart-temps. Des fautes, au mauvais moment, et des prises de risque malchanceuses auront faire la différence, en faveur des Spartiates.
Les amiénois méritent bien leur victoire. Ils ont mené cet affrontement à l'image de leur saison. Avec de la rigueur, de la discipline et des tactiques bien étudiées. De plus, ce staff a su mettre en valeur ses meilleurs joueurs, qui sont devenus des armes de précision redoutable au service du collectif.
L'expérience et la fougue des Argonautes n'auront pas réussi à déstabiliser un football pragmatique et solide.
Bravo et merci messieurs pour ce suspence.

Interview Steeve GUERSENT
(OL Spartiates)

- La tension est retombée, vous avez gagné le Trophée, quel est votre sentiment après cette victoire, ce dur labeur de l’équipe d’Amiens ?
Une victoire en finale, c'est que du bonheur et une super récompense qui nous fait chaud au coeur. C'est la satisfaction de voir tout nos sacrifices récompensés. C'est 4 voire 5 entraînements par semaine, pour certain, qui sont couronnés. C'est l'objectif maximum qui est atteint : être champion !
Personnellement, j'ai vécu ça à ma façon. Je me suis blessé au genou sur la dernière transformation du match. J'avais super mal et je me suis mis à broyer du noir : " la saison prochaine, c'est fini pour moi, terminée l'aventure, etc ..." Mais la réalité sur le terrain m'a rattrapé lorsque j'ai vu que nous étions champion. J'ai tout oublié pour savourer ce moment de folie !

- Vous avez tout de même eu des petites frayeur ? Avez vous doutez, durant cette rencontre ?
Sans vouloir être prétentieux, je pense qu'aucun joueur n'a vraiment douté, pendant ce match. Cela a été une des clés de ce duel. L'avantage psychologique fut l'enjeu déterminant. Si nous avions flanché de façon nette, je pense que les Argonautes auraient pris tout le match en main, comme sur l'interception de Mitch Running retournée pour un TD.
Le mental a vraiment été une de nos forces cette saison. Alors qu'en début de championnat, on pensait que se serait notre point faible.

- Quels vont être désormais les enjeux pour votre équipe, l’an prochain ?
L'enjeu numéro un, sera de confirmer notre leadership dans ce championnat ELITE 1. Ensuite, on va défendre notre titre de champion de France, en essayant de conserver intacte la même dynamique au sein du team.

- Et l’Eurobowl ?
C'est l'enjeu numéro deux. L'eurobowl sera aussi une belle récompense pour le groupe. Je pense surtout aux anciens qui sont en fin de carrière. C'est la cerise sur le gâteau, après avoir été champions national !
L'objectif est de sortir des poules. Après on prendra les matchs un par un, et on verra ou cela nous conduira....... !!

Interview Fabien Ducousso
(OL Argonautes)

- Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné samedi ?
Nous avons bien joué samedi. Mais quelques erreurs à des moments cruciaux (des ballons relâchés, des bloques ratés...), et un peu de malchance sur certaines actions, nous ont coûté la victoire. Avec un tout petit peu plus de réussite, je pense que le score aurait été tout autre.

- Pensez-vous avoir déstabilisé cette équipe d’Amiens ?
Malheureusement pas. Les Spartiates savaient que nous étions une très bonne équipe, bien préparée et entraînée. Ils n'ont pas commis le vice de nous prendre de haut et de nous sous-estimer. Sachant à quel niveau allait se jouer ce match, il n'y avait pas déstabilisation possible.
A l'inverse, eux ont réussi à nous surprendre. Beaucoup d'entre nous attendait les Spartiates à la passe, et leurs 2 coureurs, Sandino Octobre et Dialla Camara, nous ont posé pas mal de difficultés.

- Après la défaite, quelles ont été les paroles du coach et de ses assistants ?
Je n'ai pas entendu les mots de Darren; j'étais "sous le choc" de cette Finale qui nous passait à coté. Je ne me souviens plus exactement des minutes qui ont suivi le match. Mais je pense que nous n'avons pas de regrets à avoir. Chaque joueur a donné le meilleur de lui-même et nous avons réalisé un beau match de foot.
Les Spartiates ont gagné cette finale en se battant dur pour la mériter. Il ne nous reste qu'à les féliciter et leur dire à l'année prochaine.

- Même s’il est encore trop tôt, comment allez vous aborder la saison prochaine ?
La saison prochaine va être une année de transition pour les Argos. Avec le départ de Manu Maguet, et de plusieurs anciens (je ne donne pas de noms car, pour le moment, aucun a donné son "quitus" officiellement. Et peut-être qu'après cette finale certain vont se décider à rester), et l'arrivée de plusieurs juniors de bonne qualité (Jeremy Castinel, Pierre Gueukmen, Romain Clech, Florent Royo, etc..., qui ont d'ailleurs participé à cette finale), il va falloir reconstruire l'équipe.
Mais le "système Argos" est une machine bien huilée, avec son expérience et ses acquis.
Nous jouons en famille, ce qui permet une bonne intégration des nouveaux.

Que l'on se le dise et qu'on le fasse savoir, NOUS SERONS ENCORE LA L'AN PROCHAIN, pour reprendre ce titre.

Par Belette - juin 2004





Pub Elitefoot