Recherche avec GOOGLE
Equipe de France
Coupe du Monde 2007
10 juillet 2007, Kawasaki Stadium
FRANCE
14 - 16
SUEDE
1er QT
07 - 00
2ième QT
00 - 07
3 ième QT
07 - 09
4 ième QT
00 - 00
Nb touch down : 2
Nb transformation (au pied) : 2
Nb transformation (main) : 0
Nb field goal : 0
Nb safety : 0
2 : Nb touch down
1 : Nb transformation (au pied)
0 : Nb transformation (main)
1 : Nb field goal
0 : Nb safety


Le match contre la Suède était l’objectif n°1 de la France afin d’accrocher le match pour la médaille de bronze. Après une lourde défaite contre le Japon il fallait faire abstraction des doutes et repartir de plus belle. Pour ce match les rennes de l’attaque ont été donnés au jeune QB Paul Durand qui avait fait une prometteuse entrée en quatrième quart temps lors du premier match.

Après une phase d’observation et du 1, 2, 3, punt pour les 2 équipes les attaques ont commencé à se mettre en route. Les Suédois commencent à progresser avec le QB C. Haraldson et le RB D. Jonsson. Mais après 13 yards gagnés ils doivent à nouveau punter. Les Français tentent d’imposer leur jeu au sol avec S. Octobre mais la défense empêche toute réelle progression. La situation va tourner à l’avantage de la France sur la fin du premier quart temps. Après un sack de T. Chakarian sur Haraldson, D. Signori va contrer le punt et le recouvrir dans le End Zone. Après la transformation d’E. Charret la France mène 7 à 0.

Dès le début du second quart temps la Suède entame un bon drive. D. Jonsson commence à trouver des brèches au sol. Le QB C. Harldson lui n’arrivent pas à trouver ses cibles. Un holding de C. Lyemni laisse la Suède sur le terrain et c’est finalement le RB P. Bjornehammar qui va s’échapper et parcourir 24 yards avant de rejoindre l’embut. La transformation est réussie et la Suède revient à 7 partout.
La France continue de peiner en attaque même si S. Octobre et L. Marceline commence à prendre du rythme. De l’autre coté Haraldson a du mal à compléter ses passes. Le RB K. Taalbi fait lui aussi des siennes au sol. Mais les défenses tiennent bon et cadenassent le jeu. A la mi-temps le score est inchangé.

Dès le début du troisième quart temps la France continue de peiner. Le QB P. Durand ne complète pas ses passes et les gains au sol sont limités. La Suède reprend le cuir et avance au sol par P. Bjornehammar et J. Holm. Puis le QB C. Haraldson va finalement trouver une cible en la personne de J. Ingerman. La réception de 26 yards se conclue par un TD. La transformation est ratée mais la Suède à repris l’avantage et mène 13 à 7.

Sur le drive suivant l’équipe de France va montrer sa détermination et revenir au score. P. Durand va trouver C. Bacot et M. Soumah. Il va également courir pour de bons gains. D. Signori et I. Wojciechowski apportent également leur pierre à l’édifice au sol. Puis P. Durand va trouver M. Soumah pour une réception de 50 yards qui se termine par un TD. E. Charret ne tremble pas pour la transformation et permet à la France de repasser devant au score : 14 à 13.

La Suède ne veut rien lâcher et continue de progresser au sol. D. Jonsson avance mais c’est l’inévitable P. Bjornehammar qui fait le plus de mal à la défense française. Haraldson complète également une passe sur H. Persson. La Suède est sur les 26 yards français avec une quatrième et 2 yards à parcourir. Le kicker O. Kimrin se rachète de son loupé sur la transformation et passe le field goal. La Suède reprend l’avantage : 16 à 14.

Il ne reste alors plus qu’un quart temps à la France pour renverser la vapeur. L’escouade offensive nationale va arriver jusqu’au 45 yards suédois grâce à des réceptions de J. Larroque et M. Soumah et des courses d’ I. Wojciechowski. Mais elle n’arrivera pas à passer le cap.
Les Suédois n’arrivent plus à avancer et ne gardent pas longtemps le cuir. Cependant ils jouent au sol et font tourner l’horloge. Du coté de l’équipe de France c’est aussi très difficile d’avancer et les bleus ne seront jamais en position de pouvoir marquer pour emporter le match.
C’est finalement la Suède qui l’emporte sur le score de 16 à 14. Les Suédois assurent ainsi au moins un match pour la médaille de bronze et ruinent par la même occasion les espoirs et les objectifs de médailles de la délégation française.
Il s’agira maintenant de remporter le match pour la 5ème place face à la Corée pour ne pas repartir sans victoire du Japon.

Nicolas Marseillac - Juillet 2007




Pub Elitefoot